Chaque maison possède un mur porteur, voire plusieurs, pilier(s) du bâti d’origine. Comme son nom l’indique, c’est ce qui garantit à la structure le fait de se tenir et de rester stable. Il est la colonne vertébrale d’une construction et inclut des particularités. Il sera également la clé de voûte  d’une rénovation lors d’une redistribution des espaces de vie.

Reconnaître un mur porteur

Le mur porteur  est généralement facile à détecter, notamment par un professionnel du bâtiment.

Ses caractéristiques

Un mur porteur sera plus épais que les autres structures de la maison. Alors qu’en moyenne les murs d’un bâtiment feront dans les 7 cm maximum, ce dernier pourrait atteindre les 15 cm.

Pour assurer la stabilité et la bonne tenue de la structure, le mur porteur est conçu en un matériau lourd et épais : brique, béton, etc. Bien évidemment, afin de donner une certaine cohérence dans le bâtiment, il aura les mêmes traits que les murs extérieurs.

Un mur placé au centre de la maison

L’emplacement du mur peut également être une excellente indication de sa catégorie. Si vous vous référez aux murs extérieurs, le porteur sera placé au centre de la maison. C’est une technique très usitée auprès des constructeurs immobiliers afin de garantir la stabilité de la structure. C’est surtout nécessaire pour les maisons à étage.

Aujourd’hui, cependant, les propriétaires font généralement des rénovations qui changent les murs porteurs de la maison pour obtenir un gain de place. Et au fur et à mesure des modifications, une maison peut avoir plusieurs murs porteurs ou semi-porteurs.

Vérifier et tester les murs

Pour être certain qu’un mur est porteur ou non, le meilleur moyen est de faire réaliser un test. En plus de vous référer aux plans de la maison, vous devez étudier de près avec un professionnel du bâtiment la structure en question. Ce type d’infrastructure devra être plein. Un différence sonore flagrante par rapport aux autres murs.Bien évidemment, les murs en placoplâtre ou à sonorité creuse ne peuvent être porteurs. Ils ne supportent pas les pressions.

Les professionnels du bâtiment disposent du matériel permettant de détecter les murs porteurs de la maison. Tel le classique stéthoscope pour écouter le mur. Passer par les prestations de professionnels peut s’avérer plus rentable que de sonder au hasard les murs au risque d’annihiler l’intégralité de la structure.

Pourquoi abattre un mur porteur

Les travaux de rénovation de la maison peuvent vous mener à l’abattement d’un mur porteur pour plus d'espace et obtenir un gain de place supplémentaire. Seuk, un professionnel est compétent pour vous y inciter...ou pas. Un plan préalable précisant la nouvelle distribution des pièces de vie aura été effectué en amont pour une réalisation réussie..

Cela implique aussi un budget conséquent.

Quelques précautions et préparatifs avant d’abattre un mur porteur

En premier lieu, ce type de démarche se fait avec l’aide d’un professionnel du bâtiment. Il faut du savoir-faire et de l’expérience pour abattre correctement un mur porteur. Optez pour un artisan certifié RGE de préférence.

Une ou – mieux encore -  plusieurs visites par des professionnels du bâtiments sont un atout sécurisant. Il faudra faire une étude sur le poids que supporte le mur, son emplacement, ses caractéristiques, etc. Le but étant de pouvoir le déplacer correctement. Si vous comptez faire abattre un mur porteur, il faudra, au préalable, soutenir la structure grâce à des supports placés aux bons endroits.

Déplacer un mur porteur

Avant d’abattre le mur porteur, il importe de placer des poutres de soutien d’un côté et de l’autre de la structure. En fonction des caractéristiques de la maison, les piliers en question peuvent changer.

Il importe également de renforcer d’autres murs de la maison qui devront compenser l’absence du mur porteur et qui deviendront alors semi-porteurs ou complètement porteurs du bâtiment. Il faudra des maériaux solides pour ce genre de travaux.

L’abattement du mur porteur

En moyenne, abattre un mur porteur peut prendre entre 3 à 4 semaines de travaux. Tout dépend de la structure et de différentes caractéristiques de la maison. Et la démarche ne se fait pas simplement à grand coup de massue. Il faut s’assurer tout de même d’une finition assez esthétique.

Abattre un mur porteur : quel budget prévoir au final ?

Abattre un mur porteur n’est pas un projet pour les petits budgets. Avec les matériaux de rénovation et les honoraires de l’artisan, le chantier peut se situer dans les 3 200 à 4 500 euros en moyenne.

Peut-on pratiquer des saignées dans un mur porteur

Les saignées constituent des trous ou des percées en longueur dans le mur afin d’y intégrer les fils et branchements électriques. Ils seront par la suite recouverts d’enduits pour une meilleure protection des installations et une finition plus esthétique.

Sur un mur porteur de 15 à 17 cm, réaliser ce genre de travaux est possible sous quelques conditions :

-       La saignée horizontale devra avoir une longueur de 1,25 m, une largeur de 87,5 mm et une profondeur de 15 mm maximum

-       Pour la saignée verticale, il n’y a pas de limitation en longueur par contre, la profondeur est de 30 mm et la largeur 125 mm maximum

-       Assurer l’étanchéité des gaines d’isolation des saignées

-       Garantir la bonne réalisation des branchements.

Ces normes sont à réaliser par des électriciens professionnels. Ils peuvent vérifier également l’endroit idéal à percer pour ne pas mettre en péril l’intégrité de la structure.

Pour tout projet prévoyant d'abattre un ou plusieurs murs porteurs sur Biarritz et Côte Basque, contacter votre courtier de la Maison des Travaux - Nadine Bodard - Elle vous présentera un panel de professionnels certtifiés RGE qui effectueront ce type de chantier sans risque potentiel pour votre habitat.